Au Pays du Thé et de la Porcelaine

25 février 2017

J-26 Les préparatifs

Il est des voyages auxquels il ne faut pas rêver trop longtemps, mais qu’il convient de réaliser.

Trois précédentes expériences en Chine (pour suivre mes précédents voyages : ici le Yunnan http://alpaga13auyunnan.blog4ever.com/c-est-le-depart-pour-le-yunnan  et ici le Sichuan :  http://thesetpandas.canalblog.com/)  m'ont enthousiasmée et m’ont permis de me passionner pour l’histoire de la porcelaine, de la culture du thé et la langue chinoise, depuis j’enrichis jour après jour ma collection de théières en terre de Yixing et j'essaie laborieusement d'apprendre le chinois.

star flag

Mon projet est de partir du 23 mars au 2 mai 2017, à l'Est de la Chine pour apprendre les secrets des origines de la porcelaine, découvrir et aider à la récolte de variétés exceptionnelles de thés primeurs et pour éprouver et améliorer mon niveau en langue chinoise.

La Chine est le berceau de nombreux arts traditionnels qui ont fait sa richesse et son rayonnement dans le monde : invention et maîtrise de la porcelaine, culture et fabrication du thé, élevage du ver à soie et tissage de la soie, invention du papier et de l'imprimerie, du gouvernail et de la boussole, du sismographe, entre autres.

C’est le plus grand producteur de thé du monde (36,80% de la production mondiale). La variété de ses thés (env. 1900 crus différents) et ses 4000 ans d'expérience en font le pays le plus qualifié dans ce domaine.

9782228887465

Je ferai ce voyage avec pour guide le livre de Robert Fortune, le botaniste anglais espion du thé qui partit en mission aux sources du thé de Chine en 1848 et m’appuierai sur son itinéraire. Pour ma part, je voyagerai en train et autocar, alors que lui circula en bateau et chaise à porteurs.

 

Je pars seule, comme d'habitude, malgré les demandes de plusieurs amis qui souhaitaient m'accompagner et que j'ai dû décevoir (qu'ils ne m'en veuillent pas). 

 

Et voilà la devise que je ferai mienne pour ce prochain voyage :


"Voyager, c'est de quitter l'endroit que tu connais, et devenir tout autre en revenant."

旅行,就是离开生活熟悉的地方,然后不一样的归来。

Posté par porcelaine2014 à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


J-18 : Mon itinéraire

Voici l'itinéraire que j'ai prévu : Depuis Shanghai, une balade d'environ 4000 km dans la Chine du Sud.

Numérisation_20170305

Shanghai, où j'aime tant résider, pour quelques jours, ses quartiers anciens et ses quartiers modernes, son Musée de la Civilisation Chinoise avec sa très importante collection de porcelaines et céramiques anciennes.

hqdefault

Province du Jiangsu :

Yixing, la capitale des poteries en grès fin. Fabriquées depuis plus de 20 siècles, elles sont d’une très grande qualité et d’une immense finesse. Tous les amateurs de thé  connaissent les petites théières, fabriquées à la plaque (et non tournées), dites théières à mémoire qui se patinent au fil des infusions.

imgp6455

Visite du Musée de la culture du thé et découverte des plantations de thé blanc Bi Luo Chun.

 

Province du Jiangxi :

Jingdenzhen, le berceau mondial de la porcelaine, situé non loin des carrières des Monts Gaolin qui ont donné leur nom au kaolin, argile blanche utilisée dans la fabrication de la porcelaine.

jingdezhen-ancient-kiln-factory-03

Visite d’ateliers, d’anciens fours antiques et du Musée de la Porcelaine. Egalement le musée archéologique qui renferme entre autres de très jolies pièces des époques Qing et Ming retrouvées sur place.

Découverte de plantations de thé vert Lu Shan Yun Wu.

 

Province du Zhejiang :

Hangzhou, au bord du Lac de l’Ouest, son Musée National du Thé et ses célèbres plantations du thé vert le plus renommé de Chine : le Long Jing.

amazing-places-Fields-of-Tea-China1

p135_d20120813171252

Dans d’autres lieux du Zhejiang, visites de plantations des thés verts Anji Bai Cha, Huiming et Kai Hua Long Ding. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Province de l’Anhui :

Montagne Huangshan et ses pics découpés dans la brume qui servirent d'inspiration aux grands peintres chinois.

HuangshanWIP2_12_13

 

 

 

 

 Villes anciennes sur l’antique route du thé et découverte de plantations de thé rouge Qimen et de thé vert Huangshan Mao Feng.

 

 

Province du Fujian :

Anxi et son plus grand marché de grossistes de thés de Chine. Xiping et l’ancien théier qui fut à l’origine du plus célèbre thé wulong de Chine : le Tie Guan Yin. Les Monts Wuyishan, classés au patrimoine mondial de l’Unesco, berceau du fameux thé de roche Da Hong Pao.

 

wuyishan_yunv_peak_t

Villes anciennes et visites de plantations de thés blancs Bai Mu Dan, Yin Zhen, de thés verts Yun Wu, Mao Jian, Wulong Tie Luo Han et noir Singe Doré, et fumé Lapsang Souchong.

 

Visite des villages de tulous, célèbres maisons communautaires de l'ethnie Hakka.

site_1113_0001-750-0-20110920204052

Posté par porcelaine2014 à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2017

J-9

Un compagnon inattendu vient de s'inviter dans mon voyage.

Etant donné que je l'appelle "mon lapin", mon petit-fils Vincent, 7 ans, vient de m'offrir ce joli dessin : "Pour que tu ne t'ennuies pas de moi, Mamie". Il est donc le bienvenu dans mes bagages.

Numérisation_20170307 (3)

Posté par porcelaine2014 à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2017

J 1 Vendredi 24/3 Shanghai

SHANGHAI 上海

qui signifie "Sur la mer", baignée par la mer de Chine Orientale, Shanghai, municipalité autonome est la plus grande ville de Chine. Elle constitue aussi l'une des grandes métropoles du monde avec plus de 24 millions d'habitants en 2014 (soit le 1/3 de la population de la France) qui possèdent 2,6 millions de voitures. Elle se situe sur la rivière Huang Pu près de l'embouchure du Yangzi Jiang, à l'est de la Chine. 

IMG_9585

Appelée"Hù" 沪. Ce caractère apparaît sur toutes les plaques d'immatriculation des véhicules.

Arrivée sous un ciel brumeux à l'aéroport de Pudong j'ai pris le Maglev, train à sustentation magnétique qui file à 301 km/heure vers le centre ville. 

IMG_9584

Je retrouve à l'Auberge de jeunesse la même chambre que lors de mon précédent séjour.

 

Malheureusement, impossible de me connecter à ma boîte mail et à mon blog sur l'ordinateur. Je devrais passer par mon téléphone, quand ça sera possible.

Une surprise : je reçois un coup de fil d'un écrivain franco-chinois parisien rencontré sur fb. De passage à Shanghai, nous étions convenus d'essayer de nous voir. On a dîné ensemble à l'Auberge en discutant. Très agréable soirée sous la pluie battante qui s'était déclenchée en fin d'après-midi.

IMG_9610

Une nuit réparatrice après mes 2 heures de sommeil dans l'avion.

Posté par porcelaine2014 à 02:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2017

J 2 Samedi 25/3 Shanghai

1ère vraie journée à Shanghai qui démarre dès le réveil avec un soleil radieux, le chant des petits oiseaux et celui des élèves de l'école de musique voisine de l'Auberge. Je profite d'un petit-déjeuner au soleil dans le jardin de l'auberge, en compagnie des tortues et des poissons du bassin, et des digitales en fleurs.

IMG_2398

Je suis soucieuse en raison des problèmes rencontrés avec internet sur l'ordi où je ne peux pas joindre ma messagerie et mon blog. C'était tellement pratique les autres années de pouvoir converser en direct et partager des photos. Avec mon téléphone, c'est beaucoup moins pratique, la configuration du blog étant différente et je ne peux pas charger les photos de mon appareil photo.

Bon, bref. Journée agréable. Je me suis fait une copine russe de Vladivostock qui me gave de chocolats pas terribles et 2 étudiantes chinoises à qui j'ai offert une partie des échantillons de parfums (merci à Fifille). Elles n'en croyaient pas leurs yeux quand elles ont découvert les marques.
Je suis allée me faire faire une nouvelle paire de lunettes que j'ai négocié très âprement à 50 euros. Qui dit mieux ? Elles seront prêtes demain soir dimanche à 19 heures... Requi dit mieux ?

Belles balades dans les rues bondées pour le week-end.

IMG_2446

Dégustation de grands bols de soupes de raviolis (c'est mon menu fétiche depuis mon arrivée).

IMG_9620

Je suis allée aussi réserver mon billet de bus pour lundi : direction les montagnes jaunes Huangshan.

Posté par porcelaine2014 à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 mars 2017

J 3 - Dimanche 26/3 Shanghai (suite)

Petit dej au soleil en compagnie des tortues des bassins de l'Auberge après une super grasse matinée.

IMG_2400

J'ai fait connaissance d'un retraité japonais passionné de chauves-souris et autres pipistrelles qu'il est allé voir aux Philippines.

Au menu de ma journée : j'ai visité le temple du Bouddha de jade, Yufosi. Un ensemble de 7 temples fondé en 1882. On peut y admirer une splendide statue de Bouddha assis en jade, incrusté d'émeraudes et d'agates importée de Birmanie par mer. 1,95 m de haut et 3 tonnes.

IMG_9648

Une autre statue d'un Bouddha de jade allongé sur un sofa d'acajou. Également, le temple renferme une collection de statues en or, de nombreuses sculptures et 7000 soutras.

J'ai déjeuné à la cantine végétarienne du temple d'une énorme soupe de légumes et de nouilles fraîches pour 1 euro !

IMG_9665

 

 

 

 

Ensuite grande balade au parc Fuxing où j'ai profité des fleurs, arbres, et jeux de cerfs volants.

IMG_9688

En terminant par le quartier de Xintiandi (nouveau paradis) avec ses demeures communes, les Shikumen dans des rues étroites, les lilongs.

IMG_9720

Ce soir je prévois une grande promenade nocturne dans les rues illuminées.

IMG_2515

Demain, ce sera la route : direction les montagnes jaunes Huangshan, 400 km en environ 6 heures. Je pars à 10h11 vers mon étape de Tangkou où j'aimerais bien trouver une connection internet correcte pour pouvoir poster des photos.

Posté par porcelaine2014 à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J 3 - Dimanche 26/3 Shanghai

IMG_20170326_103843717

Enfin ravie qu'une photo ait été chargée, bien qu'elle ne soit pas des plus intéressante, mais elle correspondait à mon post précédent où je disais prendre mon petit dej au soleil dans le jardin de l'Auberge près du bassin aux tortues et aux poissons rouges.

Posté par porcelaine2014 à 14:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2017

J 4 - Lundi 27/3 en route pour l'Anhui

Après ces quelques jours passés à Shanghai, je m'apprête à partir vers d'autres régions, plus pittoresques. J'aime particulièrement Shanghai, où je commence à avoir mes habitudes, mais me retrouver à la campagne dans une région que je vais découvrir me procure beaucoup de plaisir.

Après une nuit un peu courte, je plie bagage et prends le taxi que l'Auberge m'a commandé. En effet j'ai pu constater que cette année j'avais beaucoup de mal à trouver un taxi en le hélant dans la rue comme je faisais auparavant. Les chinois sont tous très connectés et ils utilisent des applis pour appeler des taxis. Ce qu'a fait d'ailleurs une jeune fille, la veille, pour me dépanner.

Bon, j'arrive à la gare routière Sud, assez éloignée de l'Auberge. Il y a foule, des cars qui partent les uns derrière les autres. Le mien est à l'heure. Me voilà partie pour 400 km en 6 heures à peu près. Voyage très bruyant (mais, pas folle, j'ai prévu les boules Quies). Je commence à être rompue aux vacarmes à endurer pendant les voyages en Chine : gueulements en tous genres, vidéos, musiques à fond et j'en passe.

Après être sorti de Shanghai et avoir traversé quelques villes moches, la campagne a commencé à se dessiner au milieu des collines couvertes de forêts de bambous et des étendues de colza jaunes vif. Magnifique. J'avais vu de nombreuses photos de ces paysages de colza que les chinois aiment tellement au printemps, mais je ne pensais pas en trouver dans cette région.

IMG_9756

Dans les villages anciens ou modernes, les maisons sont blanches avec des toits de tuiles noires ou bleues et brillantes. Et puis les montagnes ont pris de la hauteur, et là, il est arrivé..... LE THE. De petits arbustes taillés bas en boules et des jolies feuilles vert foncé qui brillent au soleil. Il y en a partout, du moindre petit jardin privé au sommet des terrasses qui découpent les montagnes.

J'arrive à ma ville étape de TANGKOU, au pied des Huang Shan, Montagnes Jaunes. Mon auberge est très sympa, moderne et confortable. J'ai réservé pour 5 nuits. Demain, je pars à l'escalade...

Je vous parle un peu de l'Anhui : (= Emblème de la tranquillité), traversée par le Yangtsé et la rivière Huaihe a une superficie de 139 400 km2 et compte 60.300.000 d'habitants, soit une surface d'environ 1/4 de la France occupée par presque le même nombre d'habitants. L'abréviation pour la province de l'Anhui est Wan car il existait historiquement un État de Wan, un mont Wan, et une rivière Wan dans la province. Fondée au XVIIe siècle, la province d’Anhui était déjà habitée il y a 2,5 millions d’années et constitue ainsi l’un des berceaux de la civilisation chinoise.

Anhui

La province marque la limite entre Chine du nord et Chine du sud. Région historiquement agricole, l'Anhui est l'une des plus petites provinces chinoises et a longtemps été l'une des plus pauvres. Relativement épargnée par le développement effréné des provinces de l’Est, elle est restée très agricole et traditionnelle et c’est certainement ce qui fait aujourd’hui son charme.

Si les célèbres Montagnes Jaunes (Huang Shan) font la renommée de l’Anhui, la province abrite également de nombreux autres sites d’intérêt et notamment de très beaux villages traditionnels et de superbes sites naturels mêlant montagnes, plaines et lacs sublimes. Depuis le VIème siècle, la région est célèbre pour son thé, qu'elle exportait en Chine et dans le reste du monde. Avec ses 50 000 tonnes annuelles, l'Anhui n'est pas vraiment dans le peloton de tête des provinces productrices de thés, mais ce berceau des thés rouges et verts tire bien parti de ses situations géographique et climatique exceptionnelles.

IMG_9813

Le Qimen rouge a une saveur très fine et une grande douceur. Egalement quelques thés blanc et vert d'exception, comme le Huang Shan Mao Feng faisant partie des 10 meilleurs thés verts de chine.

Le Qimen est un thé rouge provenant du district éponyme et des Huang Shan. Cette région est réputée pour offrir les conditions climatiques naturelles idéales pour la culture du thé grâce à son climat à la fois doux et humide. Les précipitations abondantes offrent un climat favorable à la croissance du thé. Seul thé rouge de cette région, il offre un bouquet aromatique unique, alliant des notes animales et gourmandes. Le thé rouge de Qimen possède des caractères spécifiques. Ses feuilles sont longues et fines, ses pousses ont une couleur jaune. L’infusion de ses feuilles produit un thé de couleur rouge clair avec un parfum durable qui ressemble à celui de la pomme et de l’orchidée. En ajoutant du lait et du sucre, la couleur devient rose tendre, mais le parfum reste le même.

IMG_9917

Le Huang Shan Mao Feng 黄山毛峰, Pointes duveteuses des Monts Huang Shan, thé vert des montagnes jaunes, est l’un des plus réputés en Chine. En Chine, Mao Feng désigne un thé de qualité, riche en bourgeons. il peut être vert ou noir, et originaire de plusieurs provinces. Huang Shan Mao Feng est un thé d’exception, que les Chinois considèrent comme le plus beau des thés de ce type. Cette réputation d’excellence tient en partie à sa provenance, les Huang Shan, l’un des massifs montagneux les plus fameux de Chine pour ses thés verts, offrent des conditions agro-climatiques et topographiques idéales aux plantations, situées entre 300 à 800 mètres d’altitude. Les sommets, dont le plus haut culmine à 1864 mètres, apparaissent et disparaissent dans les nuages et les théiers qui poussent dans cette région très humide sont souvent qualifiés de Yun Wu, nuageux et brumeux. La réputation du Huang Shan Mao Feng repose également sur la finesse de sa cueillette et de sa manufacture : seuls le bourgeon arrivé à maturité et la première feuille sont cueillis, et seront roulés à la main pour obtenir cette forme reconnaissable entre toutes d’une langue de moineau, à la couleur vert clair et dorée.

IMG_9918

 

 

Le Lu'An Guan Pian 六安瓜片 Pépin de pastèque de Lu'An (Six paix). Les feuilles séchées de Lu An Gua Pian sont remarquables par leur couleur d'un vert émeraude profond. Le nom est dérivé de la forme des feuilles de thé traitées, qui sont plates et ovales et ressemblent à une graine de melon. Contrairement à la plupart des thés verts qui utilisent les nouveaux bourgeons dans la fabrication du thé, on utilise la deuxième feuille de la branche. La veine centrale de chaque feuille est enlevée et les feuilles sont passées au wok et façonnées pour arrêter les enzymes d'oxydation et pour sécher le thé. Je vous laisse pour ce soir, vais essayer de trouver un ordi et une connexion QUI MARCHENT.

Posté par porcelaine2014 à 13:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2017

J 5 - Mardi 28/3 - A L'assaut des Huang Shan

Huang Shan, 黄山 = Montagnes jaunes. Mystiques, enchanteresses, fascinantes… Les Montagnes Jaunes sont tout ça à la fois et continuent d’attirer chaque année des milliers de visiteurs qui se pressent pour découvrir les majestueux pics de granits surplombés de conifères embrumés.

IMG_9818

 

 

Paradis des photographes, des poètes mais aussi des randonneurs, les Montagnes Jaunes font partie des destinations touristiques les plus prisées de Chine.

C'est donc forte de ces informations que j'avais préparé l'ascension. J'avais potassé les blogs de routards sur internet et avais imprimé des cartes du lieu, car comme dans la plupart de ces grands parcs nationaux chinois, se diriger est assez difficile pour les étrangers. La preuve, c'est que le plan que le père aubergiste m'avait confié différait du mien et il s'avèrera encore différent des plans in situ.

Hier soir, avec le père aubergiste j'avais réglé les problèmes d'horaires,dans un joyeux mélange de chinois et d'une espèce de sabir qui n'a pas grand chose à voir avec de l'anglais et dont il a le secret. Ce matin, donc, après un petit dej à la chinoise c'est à dire un grand plat de riz sauté genre cantonnais, arrosé de mon capuccino en sachet, le père aubergiste m'a emmenée en voiture jusqu'à la gare des bus. En compagnie d'un jeune allemand de Bonn. De là, un bus nous emmène jusqu'à l'entrée du parc. La très bonne nouvelle c'est que l'entrée est gratuite pour les plus de 65 ans. Après, je me la suis jouée feignasse et je n'ai pas grimpé les 4000 marches qui mènent au sommet du Pic du Lotus. J'ai pris le téléphérique Est, puis un bon bout à pied, ce qui fait que j'ai quand même grimpé et surtout gravi quelques centaines de marches.

IMG_9799

La Montagne Jaune est une chaîne montagneuse de 40 km de long du sud au nord et une largeur de 30 km de l’est à l’ouest. La chaîne couvre une superficie de 1200 km2 , tandis que le site touristique principal occupe 160 km2 et compte 36 pics, certains très effilés, d'autres arrondis, ce qui fait toute la beauté du paysage.

IMG_9833

La végétation de la région dépend de l'altitude : en dessous 1 000 m se trouve la forêt tempérée, avec de grands bambous, des magnolias en fleurs (la variété dont les fleurs sortent avant les feuilles), des rhododendrons et beaucoup de fougères. Et au-delà une végétation alpine, faite de pins et de végétation basse.

IMG_9838

Les pins des Huang Shan sont réputés pour leur beauté. Cette espèce endémique, dont je ne me rappelle plus du nom, a une forme graphique très découpée qui inspira tant de grands artistes et tant de paysagers. Voilà le texte que je viens de trouver depuis mon retour : "Sur le plan botanique, les pins des monts Huangshan sont une espèce singulière et une variété de pins chinois qui croissent sous les conditions climatiques et les reliefs particuliers de ces monts. Dans les années 1930, ces arbres ont été baptisés les « pins des monts Huangshan ».

IMG_9840

En plus du pin Yingke, les monts Huang Shan possèdent de nombreux autres pins étranges qui constituent autant d’attraits pour les touristes. Certains pins se divisent en deux à leurs racines et sont appelés « pins concentriques » ou « pins amoureux » ; d’autres sont formés par quatre ou cinq pins qui s’embrassent dès leurs racines, ce qui leur ont gagné le surnom de « pins unis ». Il existe encore un pin surnommé « pin Fenghuang », grâce à sa forme semblable à celle d’un phénix, roi des oiseaux selon la légende chinoise."

 

Les Huang Shan abritent également une faune réputée dont des singes et la fameuse panthère nébuleuse. Mais je n'en ai croisé aucun. Il faut dire que c'était bondé de monde. Pourtant j'avais choisi d'y venir en semaine et hors saison touristique. Arrivée en haut, il ne faisait pas chaud du tout et le vent était costaud. J'ai fait don à un vieux monsieur d'un masque, que j'avais acheté à Shanghai pour protéger ma bouche de l'air froid le soir. Il était heureux comme tout et sa famille aussi.

Déjeuner sur place. J'avais emporté mes provisions car, sur le chemin, c'est assez cher. Et plus on monte, plus les prix augmentent car tout est monté à la force des bras, le long des escaliers, à l'aide de palanches.

IMG_9830

J'avais acheté des œufs cuits dans le thé aux épices, des mandarines grosses comme des oranges et des Tuc chinois, aux algues.... En résumé, 10 minutes pour monter, 2 heures et demi pour redescendre. Mes jambes flageollaient en arrivant en bas.

Au retour, fait la rencontre d'un vieux monsieur qui peignait de jolis petits paysages à l'encre de chine, sans pinceau, avec ses doigts et ses mains. Je lui en ai acheté.

IMG_9848

J'ai fait ensuite une balade dans la petite ville de Tangkou, qui est vraiment sans intérêt, à la recherche d'un vendeur de thés. Quant aux plantations, je verrai ça demain, car j'ai prévu de me rendre dans d'anciens villages. J'ai réservé un taxi pour la journée.

Il est 19h30, je viens d'attaquer mon dîner : du poulet sauté. Servi avec les os, la peau, les pattes naturellement, et la tête. Heureusement accompagné de riz. Tellement pimenté que mes lunettes ont été instantanément embuées. Je vous laisse et vous raconterai la suite demain. Zaijian.

Posté par porcelaine2014 à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2017

J 6 - Mercredi 29/3 : Les villages de Hongcun et Xidi ...

Nihao.

Après une nuit courte, je déjeune d'un capuccino en sachet apporté de France et de petits pains qui n'ont de français que le nom. Il fait un soleil radieux, je prévois quand même ma cape de pluie, l'allemand qui loge à l'Auberge prédisant de la pluie pour la journée.

Hier, le père aubergiste m'avait réservé un taxi pour la journée, finalement ce sera en bus... Il passe me prendre devant l'Auberge à 8 heures, presque déjà plein. Au fur et à mesure du trajet d'une heure, plein de paysans hèleront le bus pour le faire arrêter et il faudra caser pèle-mêle des écoliers, des paquets et une toute petite mamie avec ses outils de jardinage (et chaussée des fameuses Pataugas militaires kaki que tous les gens de la campagne chinois arborent aux pieds). L'assistante du chauffeur la casera sur un petit pliant dans l'allée centrale.

IMG_9857

La route grimpe dans la montagne puis une grande plaine, couvertes de théiérs et/ou d'étendues de colza jaune d'or et de champs de pêchers tout en fleurs roses.

IMG_9868

On arrive en premier au village de Hongcun qui est, avec Xidi, un des remarquables exemples de villages ruraux dont le modèle a disparu au cours du siècle dernier. Entourés de montagnes et construits autour de plusieurs cours d’eau, ces deux villages se caractérisent par leur architecture et leur décoration emblématiques de la région. Ils figurent tous 2 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

IMG_9938

Un peu d'histoire : Hongcun fut fondé sous la dynastie Han, par deux membres de la famille Wang. Cette famille, qui compta dans ses rangs de nombreux dignitaires et marchands, fut à l'origine de la prospérité du village, et y construisit de magnifiques édifices, grâce aux commerces du thé, de la soie et du sel. Encore aujourd'hui de nombreux habitants du village ont pour nom de famille Wang. Le village dans son ensemble a la forme d'un bœuf, la Colline de Leigang à l'extrême ouest du village en représente la tête, et les deux arbres qui s'y dressent, les cornes. Quatre ponts sur le ruisseau Jiyin font penser à ses quatre pattes, et les maisons du village en forment le corps. Les méandres du ruisseau à travers le village peuvent être vus comme ses intestins, et les lacs comme les diverses poches de son estomac.

Le système de circulation de l'eau est conçu de telle sorte que l'eau passe devant chaque maison, ce qui est pratique pour l'usage des habitants et sert à prévenir les incendies. L'architecture et les décorations sculptées des quelque 150 résidences datant des dynasties Ming et Qing sont parmi les plus remarquables de toute la Chine. Hongcun a également servi de cadre à une partie du tournage du film Tigre et Dragon.

IMG_9913

 

 

 

 

Xidi, 西递, Relais de l'ouest, acquit sa prospérité grâce la famille Hu, qui s'y installa en 1047, cette famille se lança dans une activité de négoce dont la réussite permit une augmentation rapide de la population, ainsi que la construction d'importants bâtiments privés et publics, comme les ponts Huiyuan et Gulai.

IMG_9961

Le village, situé dans un environnement montagneux reçoit trois cours d'eau provenant du nord et de l'est qui se rejoignent au pont Huiyuan situé au sud du village. Une rue principale et deux rues parallèles, reliées par des allées étroites, le traversent d'est en ouest.

IMG_0012

Avec son charme d'antan et ses maisons anciennes, contrairement à Hongcun, le village de Xidi reste encore peu fréquenté des touristes. Sa visite est alors bien plus authentique puisque les magasins de souvenirs se font très rares et les habitants sont beaucoup plus accueillants.

IMG_0029

Moins touché par le tourisme, le village a également été moins rénové. 36 puits se cachent au croisement de ruelles. Le village reste aujourd’hui peu fréquenté des voyageurs et touristes chinois.

IMG_0025

Dès que l'on passe la grande arche marquant l’entrée on a l’impression de pénétrer un lieu figé dans le temps. La population vit principalement des activités de la culture. Les buffles d'eau et chèvres sont présents à plusieurs coins de rue.

IMG_9966

Les habitants, encore peu habitués à rencontrer des touristes, et encore moins des étrangers, sont accueillants et offrent même parfois la possibilité de visiter leur maison. J'ai pu ainsi monter sur le toit terrasse d'une maison, invitée par la propriétaire pour photographier les toits du village.

IMG_0057

Dans ces 2 villages, de très importants groupes d'étudiants en dessin travaillent un peu partout en se protégeant du soleil sous leurs grands parapluies.

IMG_9938

Je suis rentrée un peu fourbue de ces grandes marches à pied, d'autant plus que mes mollets se rappellent encore de l'escalade d'hier.

Au programme de demain, visite de la ville de Tunxi. Zaijian à tous.

Posté par porcelaine2014 à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]