Au Pays du Thé et de la Porcelaine

25 février 2017

J 26 Les préparatifs

Il est des voyages auxquels il ne faut pas rêver trop longtemps, mais qu’il convient de réaliser.

Trois précédentes expériences en Chine (pour suivre mes précédents voyages : ici le Yunnan http://alpaga13auyunnan.blog4ever.com/c-est-le-depart-pour-le-yunnan  et ici le Sichuan :  http://thesetpandas.canalblog.com/)  m'ont enthousiasmée et m’ont permis de me passionner pour l’histoire de la porcelaine, de la culture du thé et la langue chinoise, depuis j’enrichis jour après jour ma collection de théières en terre de Yixing et j'essaie laborieusement d'apprendre le chinois.

star flag

Mon projet est de partir du 23 mars au 2 mai 2017, à l'Est de la Chine pour apprendre les secrets des origines de la porcelaine, découvrir et aider à la récolte de variétés exceptionnelles de thés primeurs et pour éprouver et améliorer mon niveau en langue chinoise.

La Chine est le berceau de nombreux arts traditionnels qui ont fait sa richesse et son rayonnement dans le monde : invention et maîtrise de la porcelaine, culture et fabrication du thé, élevage du ver à soie et tissage de la soie, invention du papier et de l'imprimerie, du gouvernail et de la boussole, du sismographe, entre autres.

C’est le plus grand producteur de thé du monde (36,80% de la production mondiale). La variété de ses thés (env. 1900 crus différents) et ses 4000 ans d'expérience en font le pays le plus qualifié dans ce domaine.

9782228887465

Je ferai ce voyage avec pour guide le livre de Robert Fortune, le botaniste anglais espion du thé qui partit en mission aux sources du thé de Chine en 1848 et m’appuierai sur son itinéraire. Pour ma part, je voyagerai en train et autocar, alors que lui circula en bateau et chaise à porteurs.

 

Je pars seule, comme d'habitude, malgré les demandes de plusieurs amis qui souhaitaient m'accompagner et que j'ai dû décevoir (qu'ils ne m'en veuillent pas). 

 

Et voilà la devise que je ferai mienne pour ce prochain voyage :


"Voyager, c'est de quitter l'endroit que tu connais, et devenir tout autre en revenant."

旅行,就是离开生活熟悉的地方,然后不一样的归来。

Posté par porcelaine2014 à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


J 18 : Mon itinéraire

Voici l'itinéraire que j'ai prévu : Depuis Shanghai, une balade d'environ 4000 km dans la Chine du Sud.

Numérisation_20170305

Shanghai, où j'aime tant résider, pour quelques jours, ses quartiers anciens et ses quartiers modernes, son Musée de la Civilisation Chinoise avec sa très importante collection de porcelaines et céramiques anciennes.

hqdefault

Province du Jiangsu :

Yixing, la capitale des poteries en grès fin. Fabriquées depuis plus de 20 siècles, elles sont d’une très grande qualité et d’une immense finesse. Tous les amateurs de thé  connaissent les petites théières, fabriquées à la plaque (et non tournées), dites théières à mémoire qui se patinent au fil des infusions.

imgp6455

Visite du Musée de la culture du thé et découverte des plantations de thé blanc Bi Luo Chun.

 

Province du Jiangxi :

Jingdenzhen, le berceau mondial de la porcelaine, situé non loin des carrières des Monts Gaolin qui ont donné leur nom au kaolin, argile blanche utilisée dans la fabrication de la porcelaine.

jingdezhen-ancient-kiln-factory-03

Visite d’ateliers, d’anciens fours antiques et du Musée de la Porcelaine. Egalement le musée archéologique qui renferme entre autres de très jolies pièces des époques Qing et Ming retrouvées sur place.

Découverte de plantations de thé vert Lu Shan Yun Wu.

 

Province du Zhejiang :

Hangzhou, au bord du Lac de l’Ouest, son Musée National du Thé et ses célèbres plantations du thé vert le plus renommé de Chine : le Long Jing.

amazing-places-Fields-of-Tea-China1

p135_d20120813171252

Dans d’autres lieux du Zhejiang, visites de plantations des thés verts Anji Bai Cha, Huiming et Kai Hua Long Ding. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Province de l’Anhui :

Montagne Huangshan et ses pics découpés dans la brume qui servirent d'inspiration aux grands peintres chinois.

HuangshanWIP2_12_13

 

 

 

 

 Villes anciennes sur l’antique route du thé et découverte de plantations de thé rouge Qimen et de thé vert Huangshan Mao Feng.

 

 

Province du Fujian :

Anxi et son plus grand marché de grossistes de thés de Chine. Xiping et l’ancien théier qui fut à l’origine du plus célèbre thé wulong de Chine : le Tie Guan Yin. Les Monts Wuyishan, classés au patrimoine mondial de l’Unesco, berceau du fameux thé de roche Da Hong Pao.

 

wuyishan_yunv_peak_t

Villes anciennes et visites de plantations de thés blancs Bai Mu Dan, Yin Zhen, de thés verts Yun Wu, Mao Jian, Wulong Tie Luo Han et noir Singe Doré, et fumé Lapsang Souchong.

 

Visite des villages de tulous, célèbres maisons communautaires de l'ethnie Hakka.

site_1113_0001-750-0-20110920204052

Posté par porcelaine2014 à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2017

J 9

Un compagnon inattendu vient de s'inviter dans mon voyage.

Etant donné que je l'appelle "mon lapin", mon petit-fils Vincent, 7 ans, vient de m'offrir ce joli dessin : "Pour que tu ne t'ennuies pas de moi, Mamie". Il est donc le bienvenu dans mes bagages.

Numérisation_20170307 (3)

Posté par porcelaine2014 à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2017

J 23 - Vendredi 14/4 Xiamen (suite 4) : Les Tulous

Nihao à tous,

Lever aux aurores, il fait bon, le temps est brumeux, pas encore trop chaud.

A 6H15, ma copine de l'auberge vient taper à ma porte pour me prévenir que mon car aurait du retard, une demie heure. Je laisse Ulysse, ma chère valise, à l'auberge et ne prend que mon petit sac à dos pour mes 2 jours dans les tulous.

Il faut que j'attende à l'arrêt des bus, dans la rue plus bas. Ce sera un bus jaune !

Bon, facile à dire, à 7H15 j'attends mon car, la circulation est très dense, tout le monde va au boulot. Et des bus jaunes, y'en a plein. En plus, je ne sais pas de quel côté du trottoir me poster, il y a des arrêts des 2 côtés. Après un peu d'attente, d'angoisse et de questionnements aux passants, me voilà calée au fond d'un car plein d'une troupe de touristes chinois menée par une animatrice uniquement sinisante.

En route pour les 250 km qui nous séparent de la région des Tulous, 3H1/2 en tout. 

Le paysage qui défile traverse d'abord les grands immeubles de Xiamen, puis d'immenses parcs aquacoles (il faut bien les élever toutes ces bestioles que l'on mange dans les restos de poissons et de coquillages).


IMG_1409L'autoroute file dans la plaine, entre les plantations de bananes et les rizières et attaque vite la montagne et ses forêts de grands bambous aux feuilles rousses coiffés d'un plumet. Ca et là, de gros rochers lisses et gris et bientôt les plantations de thé qui grimpent à l'assaut des sommets, entrecoupées de bananeraies.

IMG_1666

IMG_1691

IMG_1693

 

On nous arrêtera dans un resto infâme où nous déjeunerons au lance-pierre de nourritures fadasses.

IMG_1749Rien à voir avec mes petites gargottes de rue où je trouve toujours des plats délicieux. Mais, je suis avec un groupe, je dois me plier.

Je ne vous ai d'ailleurs pas dit combien il m'était difficile de devoir suivre, comme un mouton, et de ne pouvoir agir comme bon me semble. J'ai prévu les nuisances sonores et porte mes boules Quies pour être tranquille, qui me seront très utiles ensuite pour visiter les tulous dans le calme. Ceci dit, tout le monde est charmant avec moi et s'occupe de moi de son mieux avec une extrème gentillesse.

On atteint rapidement les petits villages où les maisons sont réalisées en torchis, puis les 1ers tulous apparaissent.

IMG_1592

IMG_1811

Les Tulous 土楼 (littéralement "maison de terre")  sont de véritables forteresses circulaires ou carrées qui servaient et servent toujours d'habitation communautaire pour un clan ou une famille (sachant que le terme famille s'entend sur plusieurs générations et que donc ces maisons peuvent accueillir jusqu'à plusieurs centaines de personnes...)

Les premières de ces habitations furent construites sous la dynastie Jin (265-314) par les populations du nord est de la Chine fuyant, selon les époques, les guerres ou la famine et qui choisirent donc de s'installer dans cette région montagneuse mais riche. Ces populations bien que Han prirent alors le nom de Hakka, qui signifie "hôte de la maison", et forment de nos jours une ethnie habitant plus de 3 000 Tulous répartis principalement dans le nord ouest du Fujian.

IMG_1578

A l'origine ce mode de vie était surtout défensif contre les bandits ou les bêtes sauvages, c'est pourquoi les murs (faits donc de boue, de bambous et de copeaux de bois) font jusqu'à trois mètres d'épaisseur et ne sont pourvus de fenêtres qu'à partir du troisième étage. 

IMG_1572

Vivant exclusivement de la culture du riz, du thé et du tabac, les habitants des Tulous pouvaient très facilement en cas d'attaque se barricader dans leur enceinte et tenir un siège aussi longtemps que nécessaire. De même il n'y a qu'une seule porte d'entrée fermée toutes les nuits.....

 

IMG_1765

Le Tulou forme donc une habitation concentrique avec au centre une cour centrale où se trouve généralement le temple des ancêtres ou une pièce commune pour les mariages et autres fêtes.... 

Le rez de chaussé de l'habitation est réservé aux cuisines, le premier étage au stockage des cultures et les étages suivants aux chambres.

IMG_1795

En général chaque famille possède donc une cuisine, avec au dessus son grenier puis les chambres le tout distribué par des escaliers communs. Les arrivées d'eau, les puits et les éviers sont à l'extérieur et chacun se lave, fait sa lessive et lave ses légumes dehors.

IMG_1698

IMG_1587

IMG_1590

Pour des raisons de sécurité le Tulou n'a qu'une entrée. Mais à l'opposée de celle ci se trouve une sortie de secours. Celle ci est en fait une niche creusée dans l'enceinte et ne laisse qu'une épaisseur d'une dizaine de centimètres à briser pour pouvoir s'échapper. Mais, et là encore pour des raisons de sécurité, cette niche est soigneusement camouflée et seul le chef de famille en connait l'emplacement exact.

IMG_1576

Certains Tulous possèdent également dans leur enceinte d'autres bâtiments concentriques

IMG_1585

En 2 jours j'en aurai aperçu au moins une centaine sur mon petit parcours et il y en a parait-il des milliers dans cette seule région. Dans les années 60 la CIA pensait (au vu des photos satellites d'espionnage de la Chine) qu’il s’agissait de réacteurs nucléaires !

Je visiterai en 1er le Huaiyuanlou 怀远楼, construit entre 1904 et 1909, par Jian Xinxi, 16ème représentant de la famille Jian. Un tulou biannulaire de 1384 m2 avec une surface habitable de 3468 m2, 13,5 m de haut et qui compte 34 chambres par étage, toutes habitées.

IMG_1564

Puis le Heguilou 和贵楼, situé dans le village de Pushan. 

IMG_1665

C'est le plus grand tulou rectangulaire, mesurant 3000 mètres carrés, d'une hauteur de de 21,5 mètres et comportant 5 étages. Construit sur un terrain marécageux, il resta imprenable pendant plus de 200 ans.

 

IMG_1680

 

Balade dans le très joli village de Meili, où il fait bon déguster un thé Tie Guanyin le long de la rivière, à l'ombre des grands banians. Parce qu'il commence à faire très très chaud.

IMG_1607

IMG_1617

aili.

IMG_1621

Etant une pièce rapportée au groupe de touristes chinois que j'accompagne, on me trouve un hébergement dans une maison d'hôtes du petit village de Taxia 塔下村.

IMG_1710Ici , mon hébergement, et la voiture du propriétaire avec laquelle je rejoindrai le groupe le lendemain. J'en profite pour aller explorer le village et ses vieux tulous sans aucun touristes et ses petits commerçants.

IMG_1705

Le village de Taxia est un village hakka situé dans une vallée à l’ouest du comté de Shuyang. Construit en 1426 sous la dynastie Ming par la famille Zhang, c'était la ville natale de beaucoup de chinois d'outre-mer et il a été répertorié parmi les 15 plus beaux villages chinois. On y voit le Hall des ancètres Zhang et des mats érigés en l'honneur de cette famille (juste devant ma chambre).

IMG_1737

IMG_1716

Le village de Taxia est aussi connu comme le village de la longévité avec ses 1600 habitants, dont environ 220 personnes âgées de + de 60 ans, et plus de 30 personnes âgés de 80, et la personne la plus âgée dans le village a 108 ans. 

Après un dîner rapide de petites galettes, genre pancakes aux oeufs et herbes achetées dans le village, je passerai une excellente nuit bercée par des chants d'oiseaux inconnus.

Demain, d'autres tulous m'attendent.

IMG_1703

 

Posté par porcelaine2014 à 09:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]

J 32 - Dimanche 23/4 - Hangzhou

Dajia hao,

Je vous avais laissés hier après mon arrivée à Hangzhou, mon installation dans mon auberge de jeunesse et un diner au marché de nuit, très fréquenté malgré la pluie qui s'est remise à tomber par intermittence.

IMG_2184

 

Le marché de nuit se situe dans le quartier de la Porte du Tambour, Chao Tian men, détruite puis reconstruite en 1474.

IMG_2163

On propose, à ce marché, plein de gadgets et d'objets à la mode, les spécialités de Hangzhou : vêtements et objets en soie, ciseaux et objets en cuivre, plantes pharmaceutiques, thé Longjing et j'ai même pu dénicher de vieux albums de Tintin en chinois et en petits formats qui feront des heureux à mon retour.

18342737_10207340101700992_2409764227154415054_n

 

Une belle balade dans les rues piétonnières du centre de la vieille ville, me fait passer devant un musée de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), qui possède 2 entrées, dans la Qinghefang et la Dajing Lane 大 井巷, que je visiterai demain dans la journée, quand il y aura moins de monde.

hu-qing-yu-tang-768

 

Les petites rues de Hangzhou sont très agréables et un peu moins fréquentées et bruyantes que Qinghefei, saturée de touristes et très bruyante. J'ai plaisir à flâner (entre 2 averses ...) le long des petits canaux, qui, comme à Lijiang au Yunnan, empiètent le long des rues.

 

IMG_2158

De charmantes petites boutiques de mode, de décoration voire même d'antiquités se cachent dans ces ruelles. Décorées avec beaucoup de charme. Un look un peu bohème.

IMG_2263

Et aux façades toujours décorées de plantes à profusion.

IMG_2244

 

IMG_2254

Malgré tout, beaucoup plus chères que toutes les villes où j'ai séjourné jusqu'à présent. On sent que le niveau de vie est beaucoup plus élevé ici.

Jumelée avec Nice, Hangzhou séduit tous les voyageurs y ayant séjourné, et ce, depuis des siècles. Son Lac de l'Ouest a fait le tour de la Chine et est considéré comme l'un des paysages qu'il faut avoir vu dans sa vie. Véritable paradis sur terre d'après Marco Polo, tout dans cette ville en pleine nature incite au repos et aux loisirs. Hangzhou est d'ailleurs considérée comme le parfait exemple de la coexistence entre les hommes et la nature.

La ville se développa grâce à la construction du Grand Canal qui reliera Hangzhou à Pékin et fera de la ville l'une des plus prospères de Chine. Sous le royaume de Wuyue au Xème siècle et la dynastie des Song du Sud de 1127 à 1279, Hangzhou est faite capitale ; c'est l'une des sept capitales d'où l'Empire du Milieu a été gouverné. C'est alors l'une des villes les plus peuplées dans le monde pour l'époque et Hangzhou s'enrichit grâce au commerce de la soie, de la porcelaine et du papier.
Dès la dynastie Tang, des poètes, artistes et écrivains commencent à décrire sa beauté. D'où les très célèbres dictons « Au ciel, il y a le paradis, sur terre, il y a Suzhou et Hangzhou » ou encore « il faut naître à Suzhou, manger à Guangzhou, vivre à Hangzhou et mourir à Liuzhou ». Enfin, même Marco Polo décrit cette ville comme étant « la plus noble des villes, la ville du paradis ».
Aujourd'hui, la ville n'a pas perdu en beauté et attire de plus en plus de voyageurs venu des quatre coins du monde, bien que les niçois, dont la ville est jumelée avec Hangzhou, ne soient pas très nombreux. Les modes de vie mais aussi le niveau de développement, la facilité d'accès, les paysages naturels et les reliques culturelles rendent le séjour des plus agréables.

Mais Hangzhou est aussi une ville très moderne, équipée d'un métro de pointe composé de 3 lignes, siège de nombreuses entreprises, en particulier de nouvelles technologies et de digital, et c’est là que se trouve le quartier général du groupe Alibaba. Le dernier G20 a eu lieu aussi à Hangzhou

 

 

Les anecdotes du thé de Longjing

Le nom du thé de Longjing date de la Dynastie des Song, le thé fut produit dans les lieux autour du lac de l’Ouest, connu par  « le thé est vert; la note est parfumé, le goût est sucré, la forme est jolie».

Sur le thé de Longjing, il y a une histoire amusante. L’empereur Qianlong(au règne entre 1736 et 1795) de la Dynastie des Qing visita et inspecta à Hangzhou, il goûta le nouveau thé de Longjing local, puis il fut séduit par les filles qui firent la cueillette du thé, il apprit à cueillir le thé aussi. À ce moment-là, un cortège se dirigea vers lui et dit que la mère d’empereur tomba malade. L’empereur Qianlong s’inquiéta beaucoup de la santé de sa mère, il mit les feuilles du thé dans ses manches, et retourna à Pékin.

En effet, la mère d’empereur ne fut pas malade, elle eut seulement une digestion difficile, elle pensa à son fils puis elle ne sentait pas bien. Quand elle vit son fils, elle se guérit. Soudain, elle prit des notes parfumées et était séduite par ce parfum. L’empereur sortit les ces feuilles du thé et ajouta de l’eau bouillie, le goût du thé était très sucré. Sa mère se guérit tout à fait.

L’empereur Qianlong fut très content par cet effet magique du thé de Longjing. Il nomma les 18 théiers devant le temple de Longjing « le thé royal», donc le thé de Longjing fut devenu le premier thé de la Chine. De plus, les feuilles du thé qui étaient déposées dans les manches, furent devenues tout plates. Après les feuilles du thé de Longjing sont faites en forme plate. En 2005, dans une enchère organisée à Pékin,  le prix initial de « le thé royal» est de 80000 RMB pour 100g, finalement, le prix conclu est de 145600 RMB pour 100g, même plus cher que l’or.

Le processus de fabrication du thé de Longjing

La cueillette du thé

En général, la période de cueillette est de 190 jours~200 jours, un théier peut accepter la cueillette en 22 fois par an. Quand il fait beau, après cueillir les nouvelles feuilles, les mailletons poussent très vite dans moins de 3 jours. Mais après 9 fois de cueillette, le théier est en hibernation. Jusqu’au début de l’été, les mailletons poussent à nouveau. La longueur des feuilles fraîches ne doit pas dépasser 2cm. Pendant la cueillette, ne choisir pas les feuilles cassées, il faut aussi garder les mailletons. Les travailleurs cueillent les feuilles du thé en utilisant les deux mains, ainsi que mettent les feuilles dans les paniers.

Le niveau du thé

La condition de cueillette du thé déterminent le niveau du thé. Le thé de Longjing avec le plus haut niveau est le thé avant la fête de Qingming, cela veut dire que la cueillette et la fabrication sont finies avant la fête de Qingming. Après la fête de Qingming, mais avant le 20 avril, le thé de Longjing est moins bon.

La façon de sauter du thé

Normalement on utilise le bois ou de charbon pour sauter les feuilles du thé, le contrôle de chaleur est très important. Maintenant, pour faciliter le contrôle de la température, on adopte le pot électrique. Il y a deux procédures pour sauter du thé de Longjing. La première procédure est de sécher eu feu pour enlever de l’eau et de reformer préliminaire, cela met environ de 12 à 15 min. La deuxième procédure est de reformer encore une fois et enlever de l’eau complètement. Cela dure environs 25min. Il y a 5 façons techniques manuelles pour sauter les feuilles du thé, chaque fois il faut augmenter la pression de la main.

Sauter du thé est un travail dur. Les mains ne doivent pas toucher au fond du pot, mais il faut toucher les feuilles du thé, la température est de 60℃. Pour les débutants, les mains sont brûlées. Mais quelques années plus tard, leurs mains sont pleines de callosités. La technique de sauter du thé passe par la génération en génération. Les débutants commencent à apprendre comment allumer le feu quand ils sont encore adolescents, ils obtiennent une très bonne technique après vingt ans de travail.

Sauter du thé de Longjing est toujours en petite quantité chaque fois, et exige un certain temps. Un travailleur qualifié peut seulement sauter 1 kg du thé sec chaque jour. Bien que la machine à sauter du thé soit inventée, mais l’apparence, la couleur et le goût ne sont pas aussi bons que le thé sauté manuellement. Donc le thé de Longjing de très bonne qualité et de haut niveau est fait tout à fait manuellement.

La méthode d’infusion du thé de Longjing

Avant d’infuser du thé, il faut bien choisir les services à thé exquis et gracieux, les meilleurs services à thé sont les verres transparents et non-sculptés. Cela va être facile à admirer le changement des feuilles du thé dans l’eau. Le ratio entre le thé et l’eau est 1∶50. D’abord injecter un quart d’eau dans le verre pour que le thé s’imbibe d’eau, et quand la parfume du thé commence à se répandre, injecter de l’eau bouillie directement dans le verre tout de suite, tirer la théière de haut et en bas pendant 3 fois, afin que les feuilles du thé se tournent dans l’eau.  Le thé de Longjing peut être infusé pour 3 fois, le goût de la 2ème fois est le meilleur.

   

la pharmacie « Huqingyu Tang ». Elle a su garder son style d'antan grâce à ses boiseries anciens et son plafond très haut. Il est encore possible aussi d'y trouver des plantes médicinales traditionnelles telles que le fameux Ginseng que l'on peut acheter à des prix imbattables.

 

Posté par porcelaine2014 à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mars 2017

J 1 Vendredi 24/3 Shanghai

SHANGHAI 上海

qui signifie "Sur la mer", baignée par la mer de Chine Orientale, Shanghai, municipalité autonome est la plus grande ville de Chine. Elle constitue aussi l'une des grandes métropoles du monde avec plus de 24 millions d'habitants en 2014 (soit le 1/3 de la population de la France) qui possèdent 2,6 millions de voitures. Elle se situe sur la rivière Huang Pu près de l'embouchure du Yangzi Jiang, à l'est de la Chine. 

IMG_9585

Appelée"Hù" 沪. Ce caractère apparaît sur toutes les plaques d'immatriculation des véhicules.

Arrivée sous un ciel brumeux à l'aéroport de Pudong j'ai pris le Maglev, train à sustentation magnétique qui file à 301 km/heure vers le centre ville. 

IMG_9584

Je retrouve à l'Auberge de jeunesse la même chambre que lors de mon précédent séjour.

 

Malheureusement, impossible de me connecter à ma boîte mail et à mon blog sur l'ordinateur. Je devrais passer par mon téléphone, quand ça sera possible.

Une surprise : je reçois un coup de fil d'un écrivain franco-chinois parisien rencontré sur fb. De passage à Shanghai, nous étions convenus d'essayer de nous voir. On a dîné ensemble à l'Auberge en discutant. Très agréable soirée sous la pluie battante qui s'était déclenchée en fin d'après-midi.

IMG_9610

Une nuit réparatrice après mes 2 heures de sommeil dans l'avion.

Posté par porcelaine2014 à 02:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J 2 Samedi 25/3 Shanghai

1ère vraie journée à Shanghai qui démarre dès le réveil avec un soleil radieux, le chant des petits oiseaux et celui des élèves de l'école de musique voisine de l'Auberge. Je profite d'un petit-déjeuner au soleil dans le jardin de l'auberge, en compagnie des tortues et des poissons du bassin, et des digitales en fleurs.

IMG_2398

Je suis soucieuse en raison des problèmes rencontrés avec internet sur l'ordi où je ne peux pas joindre ma messagerie et mon blog. C'était tellement pratique les autres années de pouvoir converser en direct et partager des photos. Avec mon téléphone, c'est beaucoup moins pratique, la configuration du blog étant différente et je ne peux pas charger les photos de mon appareil photo.

Bon, bref. Journée agréable. Je me suis fait une copine russe de Vladivostock qui me gave de chocolats pas terribles et 2 étudiantes chinoises à qui j'ai offert une partie des échantillons de parfums (merci à Fifille). Elles n'en croyaient pas leurs yeux quand elles ont découvert les marques.
Je suis allée me faire faire une nouvelle paire de lunettes que j'ai négocié très âprement à 50 euros. Qui dit mieux ? Elles seront prêtes demain soir dimanche à 19 heures... Requi dit mieux ?

Belles balades dans les rues bondées pour le week-end.

IMG_2446

Dégustation de grands bols de soupes de raviolis (c'est mon menu fétiche depuis mon arrivée).

IMG_9620

Je suis allée aussi réserver mon billet de bus pour lundi : direction les montagnes jaunes Huangshan.

Posté par porcelaine2014 à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2017

J 3 - Dimanche 26/3 Shanghai (suite)

Petit dej au soleil en compagnie des tortues des bassins de l'Auberge après une super grasse matinée.

IMG_2400

J'ai fait connaissance d'un retraité japonais passionné de chauves-souris et autres pipistrelles qu'il est allé voir aux Philippines.

Au menu de ma journée : j'ai visité le temple du Bouddha de jade, Yufosi. Un ensemble de 7 temples fondé en 1882. On peut y admirer une splendide statue de Bouddha assis en jade, incrusté d'émeraudes et d'agates importée de Birmanie par mer. 1,95 m de haut et 3 tonnes.

IMG_9648

Une autre statue d'un Bouddha de jade allongé sur un sofa d'acajou. Également, le temple renferme une collection de statues en or, de nombreuses sculptures et 7000 soutras.

J'ai déjeuné à la cantine végétarienne du temple d'une énorme soupe de légumes et de nouilles fraîches pour 1 euro !

IMG_9665

 

 

 

 

Ensuite grande balade au parc Fuxing où j'ai profité des fleurs, arbres, et jeux de cerfs volants.

IMG_9688

En terminant par le quartier de Xintiandi (nouveau paradis) avec ses demeures communes, les Shikumen dans des rues étroites, les lilongs.

IMG_9720

Ce soir je prévois une grande promenade nocturne dans les rues illuminées.

IMG_2515

Demain, ce sera la route : direction les montagnes jaunes Huangshan, 400 km en environ 6 heures. Je pars à 10h11 vers mon étape de Tangkou où j'aimerais bien trouver une connection internet correcte pour pouvoir poster des photos.

Posté par porcelaine2014 à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J 3 - Dimanche 26/3 Shanghai

IMG_20170326_103843717

Enfin ravie qu'une photo ait été chargée, bien qu'elle ne soit pas des plus intéressante, mais elle correspondait à mon post précédent où je disais prendre mon petit dej au soleil dans le jardin de l'Auberge près du bassin aux tortues et aux poissons rouges.

Posté par porcelaine2014 à 14:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2017

J 5 - Mardi 28/3 - A L'assaut des Huang Shan

Huang Shan, 黄山 = Montagnes jaunes. Mystiques, enchanteresses, fascinantes… Les Montagnes Jaunes sont tout ça à la fois et continuent d’attirer chaque année des milliers de visiteurs qui se pressent pour découvrir les majestueux pics de granits surplombés de conifères embrumés.

IMG_9818

 

 

Paradis des photographes, des poètes mais aussi des randonneurs, les Montagnes Jaunes font partie des destinations touristiques les plus prisées de Chine.

C'est donc forte de ces informations que j'avais préparé l'ascension. J'avais potassé les blogs de routards sur internet et avais imprimé des cartes du lieu, car comme dans la plupart de ces grands parcs nationaux chinois, se diriger est assez difficile pour les étrangers. La preuve, c'est que le plan que le père aubergiste m'avait confié différait du mien et il s'avèrera encore différent des plans in situ.

Hier soir, avec le père aubergiste j'avais réglé les problèmes d'horaires,dans un joyeux mélange de chinois et d'une espèce de sabir qui n'a pas grand chose à voir avec de l'anglais et dont il a le secret. Ce matin, donc, après un petit dej à la chinoise c'est à dire un grand plat de riz sauté genre cantonnais, arrosé de mon capuccino en sachet, le père aubergiste m'a emmenée en voiture jusqu'à la gare des bus. En compagnie d'un jeune allemand de Bonn. De là, un bus nous emmène jusqu'à l'entrée du parc. La très bonne nouvelle c'est que l'entrée est gratuite pour les plus de 65 ans. Après, je me la suis jouée feignasse et je n'ai pas grimpé les 4000 marches qui mènent au sommet du Pic du Lotus. J'ai pris le téléphérique Est, puis un bon bout à pied, ce qui fait que j'ai quand même grimpé et surtout gravi quelques centaines de marches.

IMG_9799

La Montagne Jaune est une chaîne montagneuse de 40 km de long du sud au nord et une largeur de 30 km de l’est à l’ouest. La chaîne couvre une superficie de 1200 km2 , tandis que le site touristique principal occupe 160 km2 et compte 36 pics, certains très effilés, d'autres arrondis, ce qui fait toute la beauté du paysage.

IMG_9833

La végétation de la région dépend de l'altitude : en dessous 1 000 m se trouve la forêt tempérée, avec de grands bambous, des magnolias en fleurs (la variété dont les fleurs sortent avant les feuilles), des rhododendrons et beaucoup de fougères. Et au-delà une végétation alpine, faite de pins et de végétation basse.

IMG_9838

Les pins des Huang Shan sont réputés pour leur beauté. Cette espèce endémique, dont je ne me rappelle plus du nom, a une forme graphique très découpée qui inspira tant de grands artistes et tant de paysagers. Voilà le texte que je viens de trouver depuis mon retour : "Sur le plan botanique, les pins des monts Huangshan sont une espèce singulière et une variété de pins chinois qui croissent sous les conditions climatiques et les reliefs particuliers de ces monts. Dans les années 1930, ces arbres ont été baptisés les « pins des monts Huangshan ».

IMG_9840

En plus du pin Yingke, les monts Huang Shan possèdent de nombreux autres pins étranges qui constituent autant d’attraits pour les touristes. Certains pins se divisent en deux à leurs racines et sont appelés « pins concentriques » ou « pins amoureux » ; d’autres sont formés par quatre ou cinq pins qui s’embrassent dès leurs racines, ce qui leur ont gagné le surnom de « pins unis ». Il existe encore un pin surnommé « pin Fenghuang », grâce à sa forme semblable à celle d’un phénix, roi des oiseaux selon la légende chinoise."

 

Les Huang Shan abritent également une faune réputée dont des singes et la fameuse panthère nébuleuse. Mais je n'en ai croisé aucun. Il faut dire que c'était bondé de monde. Pourtant j'avais choisi d'y venir en semaine et hors saison touristique. Arrivée en haut, il ne faisait pas chaud du tout et le vent était costaud. J'ai fait don à un vieux monsieur d'un masque, que j'avais acheté à Shanghai pour protéger ma bouche de l'air froid le soir. Il était heureux comme tout et sa famille aussi.

Déjeuner sur place. J'avais emporté mes provisions car, sur le chemin, c'est assez cher. Et plus on monte, plus les prix augmentent car tout est monté à la force des bras, le long des escaliers, à l'aide de palanches.

IMG_9830

J'avais acheté des œufs cuits dans le thé aux épices, des mandarines grosses comme des oranges et des Tuc chinois, aux algues.... En résumé, 10 minutes pour monter, 2 heures et demi pour redescendre. Mes jambes flageollaient en arrivant en bas.

Au retour, fait la rencontre d'un vieux monsieur qui peignait de jolis petits paysages à l'encre de chine, sans pinceau, avec ses doigts et ses mains. Je lui en ai acheté.

IMG_9848

J'ai fait ensuite une balade dans la petite ville de Tangkou, qui est vraiment sans intérêt, à la recherche d'un vendeur de thés. Quant aux plantations, je verrai ça demain, car j'ai prévu de me rendre dans d'anciens villages. J'ai réservé un taxi pour la journée.

Il est 19h30, je viens d'attaquer mon dîner : du poulet sauté. Servi avec les os, la peau, les pattes naturellement, et la tête. Heureusement accompagné de riz. Tellement pimenté que mes lunettes ont été instantanément embuées. Je vous laisse et vous raconterai la suite demain. Zaijian.

Posté par porcelaine2014 à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]