Nihao à tous,

Je reprends un peu le fil de mon blog pour vous narrer la suite de mon voyage.

Au programme d'aujourd'hui, après une nuit chaude et très humide, balade dans les vieilles ruelles historiques du vieux Quanzhou pour aller visiter la Grande Mosquée. Au milieu des odeurs sucrées de gâteaux et de beignets, épicées de brochettes et d'en-cas salés et fleuries des lis (c'est la pleine saison) dans les magasins jouxtant les temples.

Dans la Ruelle de la Vieille Gare, 

IMG_1993

entre des habitations historiques pleines de charme,

IMG_1998

mes pas m'amènent devant un joli Hall des Ancètres, c'est celui de Dong Yang.

IMG_2001

 

Mon entrée réveille un gardien endormi sur sa chaise, tout heureux d'avoir de la visite, et surtout celle d'une étrangère (d'où viens-tu ? Tu voyages seule ? Tu as quel âge ? etc ...). Il réajuste sa cravate et sa casquette et se redresse pour m'accueillir. Ensuite, il me suivra et tiendra à me commenter l'histoire des lieux et les détails de l'architecture. Je n'en comprendrai que la moitié, mais il est si fier et si heureux. Ce petit établissement a été remis en état en 1999 et, comme le Temple Kaiyuan, il présente une charpente et des plafonds très élaborés avec un enchevêtrement de très nombreuses poutres peintes. Les charpentes initiales devaient être réalisés, elles, sans clou ni vis. Quel boulot extraordinaire !

IMG_2006

IMG_2005

 

IMG_2004

Egalement des colonnes sculptées avec énormément de délicatesse

IMG_2010

et des panneaux de porcelaine et des décorations de faîtage en jiangci coloré d'une grande finesse.

IMG_2014

IMG_2013

Comme je suis seule, je peux largement profiter de la fraîcheur, du calme et du recueillement du lieu.

La suite de mes déambulations dans les vieilles ruelles me conduisent vers une ancienne maison de thé, malheureusement fermée (en réfection ?).

IMG_2017

J'aurais pourtant vraiment aimé y déguster un thé ...

Le plan que j'avais imprimé d'après internet en France m'avait indiqué que la Mosquée Qing Jing était toute proche de mon auberge de jeunesse. Manquait juste l'échelle et surtout, tout un tas de rues dont l'absence va m'induire en erreur. Renseignements pris, on m'envoie un peu n'importe où, comme d'habitude. Sujet d'énervement continuel en Chine : pourquoi vous envoie-t'on dans toutes les directions au lieu de répondre que l'on ne sait pas ??? Je m'en moque, de leur habitude de ne pas vouloir perdre la face !

toutes-directions

Bon, ça me permet de faire des tours et des détours et de découvrir un joli parc où je ferai halte au frais (il commence à faire très très chaud), devant le petit temple Tongfo, en compagnie des séniors très occupés à leurs jeux et leurs discussions.

IMG_2029

Ensuite, les rues s'élargissent, je sors du périmètre de la vieille ville historique et les constructions deviennent de plus en plus marquées par un style arabe. Je suis donc dans la bonne direction.

IMG_2026

 

Me voilà devant la mosquée Qing Jing  清淨寺, Pure Sérénité, ou mosquée Ashab (Mosquée des Compagnons du Prophète)

C'est l’une des rares mosquée de la dynastie Song encore debout.

Érigée en 1009 par les Arabes, elle a été construite sur les plans d'une des mosquées de Damas en Syrie. Elle fut restaurée en 1309. Une pagode de cinq étages y aurait été construite au cours de la dynastie des Ming, puis détruite lors d’un trembement de terre en 1607. 

IMG_2042

Avec 1000 ans d’histoire, la mosquée Qinjing est un témoin historique du commerce et des échanges culturels entre l’Asie et les pays arabes. La mosquée est également une relique importante révélant l’état de Quanzhou, qui était alors la plus grande ville portuaire en Chine. 

IMG_2057

Elle a été construite entièrement en pierre et son architecture typiquement islamique n’affiche aucune influence chinoise et couvre une superficie de 2500 m².

IMG_2046

 

Je ne vous cacherai pas que j'ai été assez déçue. Tout d'abord, car l'entrée est payante. Ce sera le seul établissement, et qui plus est, religieux, où on me demandera de payer, pendant tout ce périple de 6 semaines. Je n'ai rien payé dans aucun musée que ce soit à Shanghai, Quanzhou, Hangzhou ..., aucun parc, même pas dans les Huangshan et les Wuyishan, ni dans les villages anciens de l'Anhui. Et ensuite car on ne peut entrer dans aucun bâtiment. Bref, à part les pierres, y'a rien à voir et d'ailleurs le lieu est bien vide de visiteurs.

IMG_2045

 

IMG_2061

 

 

 

Bon, je suis un peu dure, car je suis tombée sur une stèle intéressante.

IMG_2056

Il s'agit du décret impérial destiné à protéger l'islam, inscrit par l'Empereur Yongle en 1407. C'était un empereur éclairé qui décida d'établir des relations amicales et transversales avec les peuples que Zheng He decouvrit durant ses 7 expéditions. Afin de protéger les religions des différentes ethnies vivant en Chine, il édicta cette loi pour protéger les musulmans et leur religion.

Sortant de là, j'ai l'impression d'être un peu à Marrakech en voyant les terrasses sur les toits des bâtiments.

IMG_2059

 

Bon, comme il fait faim, je n'a pas de mal à trouver un resto Hui, en face de la mosquée, où je vais pouvoir me faire confectionner des nouilles fraiches étirées à la main.

IMG_2075

 

Je goûte des nouilles en bouillon de légumes avec des tripes.

IMG_2083

tellement coriaces que je ne pourrai même pas les croquer !

A côté de la mosquée, j'ai repéré un temple où se pressent, par contraste, plein de gens, et où les cyclo-pousses sont nombreux.

caption

IMG_2066

Lui aussi est en plein travaux de réfection et des balustrades gènent un peu l'entrée. Les toitures sont magnifiques, avec leurs crêtes en queues d'aronde, leurs tuiles rondes rouges en imbrices (Tongwa) surmontées de très nombreuses statues en Jiangci, dragons, fleurs, calebasses, etc., 

IMG_2063

C'est le Temple de Tonghuai. J'y découvre un culte que je n'avais jamais rencontré auparavant, dans aucune province de Chine. Où l'on vénère un dieu au visage rouge et à la longue barbe noire : il s'agit de Guan Yu, personnage historique de l’époque des Trois royaumes. C'est un dieu très populaire dans les cultes bouddhistes, confusianistes et taoistes. Et surtout très populaire au Fujian, d'où les immigrants emmenèrent ce culte à Taiwan, Hong Kong et dans tous leurs lieux de pérégrinations à travers le monde. 

Le personnage de Guan Yu tel qu’il apparait dans l’histoire et la littérature incarne toutes les vertus traditionnelles, particulièrement la fidélité (à la parole donnée, à l’empereur, aux amis), l’esprit chevaleresque, le courage et la maîtrise de soi.

 

guan-yu-statue-hong-kong-temple

 

Les fidèles utilisent des bâtons avec lesquels ils tapent, et des petites plaquettes de bois portant des oracles qu'il jettent par terre pour connaître la réponse à leurs questions.

IMG_2068

 

A l'extérieur du temple, tous les devins vous hèlent pour vous prédire l'avenir, avec l'aide de leurs oiseaux dressés à tirer le bon oracle pour vous. Bon, j'aime pas trop l'instrumentalisation des animaux, alors je m'abstiens.

IMG_2073

 

IMG_2072

 

En sortant du temple très enfumé, je vais m'acheter des décos de papiers dans un magasin qui vend des sentences parallèles, des pétards, des lampions, et autres décorations. Une vraie caverne d'Ali Baba !

IMG_2077

Je retournerai à mon auberge en acceptant de prendre un cyclo-pousse (électrique !) que je retrouverai d'ailleurs le lendemain dans la rue Xijie et qui viendra discuter avec moi.

IMG_2084

La pluie commençant à tomber, je passerai le reste de la soirée avec la mère aubergiste, sur la terrasse de l'auberge à profiter d'une frâcheur salvatrice et de la vue sur les toits anciens. Je suis la seule cliente et elle me soigne !

IMG_2143

 

IMG_2141

A demain pour la suite.

Zaijian.